Représentations montréalaises

Une analyse comparative des narratifs

S’appuyant sur les connotations des propos entendus chaque fin de semaine des Tours de tables, Mays Chami a esquissé des constellations de phrases. Ces narratifs, classés en fonction des sentiments qu’ils véhiculent, dressent un portrait éclairant de chacun des arrondissements.

Mays Chami

Télécharger la version PDF

Rosemont — La Petite-Patrie

« Si Montréal était un animal, il serait un chien… »

Sentiment très positif

« On ne s’ennuie jamais vraiment à Montréal. »

« Je trouve ça cool qu’on voyage en restant à Montréal. »

« J’aime les parcs, parce qu’ils sont tous différents. Il y en a des plus grands et [des] plus petits. »

« J’aime les personnes du quartier Rosemont. »

« Ce que j’aime à Montréal c’est que c’est une mosaïque culturelle, c’est rempli de plein de gens différents. Montréal c’est aussi un mélange de passé et de futur. On fait attention à notre planète, y’a beaucoup d’arbres partout et on pense à l’avenir. »

« Si Montréal était un animal, il serait un chien, car il y en a de multiples races, qui forment une mosaïque comme Montréal. »

Sentiment mitigé

« Les citoyens devraient plus s’impliquer dans leur quartier. »

« J’aime Montréal quand c’est tout propre : la pollution, ça me dégoûte ! »

Sentiment négatif

« Y’a des personnes qui roulent vite en auto, j’aimerais qu’ils aillent moins vite et qu’il y ait plus d’autos électriques ou hybrides. »

« Dans notre parc, le coin des petits c’est plus amusant que le coin des grands, eux ils ont des trucs à escalader, pour faire de la musique. »

Sentiment très négatif

« On fait des condos qui sont plus chers que des appartements alors qu’il y a plein d’appartements à Montréal, on devrait mettre des épiceries à la place, des choses vraiment utiles pour le monde. »

« J’aime vraiment pas la pollution, et on devrait mettre des poubelles à des endroits, comme ça les personnes mettraient moins leurs trucs à terre. »

Outremont

Sentiment très positif

« [Si Montréal était un personnage,] ce serait un super héros Tom Cruise, car il est courageux... »

« Montréal c’est une belle ville pleine d’arbres, de fleurs... puis quand tu le vois de loin tu te dis : “ah c’est Montréal” mais en même temps tu t’y sens bien, tu as un sentiment d’appartenance. »

« Montréal c’est plus une femme pour les activités, les gens qui prennent soin de toi. »

« J’aime les gens de Montréal, ils sont proches, sociables, chaleureux. »

« Ce qui est fun c’est qu’il y a plein de lieux cachés qui font le charme du lieu, des ruelles vertes... On dit souvent qu’Outremont est un quartier de “richards”, mais c’est un quartier de plein de diversité, ça fait de ce quartier quelque chose fun à vivre. »

Sentiment positif

« Moi, je trouve que c’est un quartier riche mais que les gens ne sont pas décon­nectés du reste comme à Ville Mont-Royal par exemple. Les gens sont pas si snobs. »

Sentiment mitigé

« Moi, je dirais que c’est une femme, car elle est toujours pleine de surprises et elle est toujours sur le bord de se frustrer... Enfin c’est toujours extrême, tu es soit très triste ou très heureux... »

« On pourrait développer de plus en plus de transports alternatifs pour ne pas avoir à transporter une seule personne dans une voiture, ça serait plus efficace. »

Sentiment négatif

« J’aimerais qu’il y ait plus de lacs et qu’ils soient propres, pour se baigner. »

« J’aimerais plus de parcs à chiens. »

Sentiment très négatif

« Il n’y a pas de parc à jeux d’eau ! Pas un ! »

« Au parc près de mon école, il y a beaucoup de consommateurs de drogue dans un parc et personne ne dit rien. »

« Je suis toujours sur le bord de me faire renverser par une voiture à Outremont. »

Rivière-des-Prairies — Pointe-aux-Trembles

« On se parle comme une grande famille en quelque sorte. »

Sentiment très positif

« Une ville métisse de tous les pays en même temps. »

« Montréal est comme une personne qui réunit la famille, qui fait la paix entre nous. Elle aurait un chandail bleu, elle aurait une planète sur le chandail. »

« Je l’imagine comme un garçon qui fait bien les choses pour nous. »

« J’aime que ce soit une ville libre, que ce soit la plus grande ville du Québec, et qu’il y ait beaucoup d’animaux. »

« J’aime beaucoup les activités du 375ᵉ anniversaire de Montréal, comme le pont Jacques-Cartier en lumière, les Géants et la Cité Mémoire. »

« J’aime la diversité comme il a dit, il y a plusieurs personnes ici. On se parle comme une grande famille en quelque sorte. »

Sentiment positif

« Une vieille madame party parce que 375 ans, c’est beaucoup. Elle est âgée, mais elle ne le fait pas paraître. »

Sentiment mitigé

« J’ai pas l’impression qu’il y a beaucoup de gens qui prennent Montréal au sérieux avec les nids de poule. Ils sont comme : “Montréal, c’est une ville pauvre”. Mais c’est vraiment quelqu’un d’ouvert et d’accessible et il joue de la musique. »

« J’aimerais que les personnes arrêtent d’être tout le temps sur leurs téléphones, qu’ils soient plus gentils avec tous les gens et qu’ils fassent plus attention aux personnes autistes. »

Sentiment négatif

« Il n’y a pas assez d’activités intérieures en hiver. L’hiver, il faut absolument s’éloigner de l’arrondissement pour aller se divertir. »

« J’aime pas quand les gens fument dans les terrains pour enfants. »

« Il y a des coins qui sont comme très anglophones. Il y a des endroits qui sont comme supposés être francophones mais qu’on peut juste être servi en anglais. »

Sentiment très négatif

« Il n’y a pas beaucoup de services pour les enfants autistes, et les listes d’attente sont trop longues. »

Pierrefonds-Roxboro

Sentiment très positif

« Montréal est quelqu’un qui évolue toujours dans sa spiritualité, qui est ouvert d’esprit, comprend et accepte. Pas fermé. »

« Elle serait généreuse, car Montréal est généreuse en fruits, elle a une terre fertile. »

« C’est une personne très ouverte d’esprit qui va toujours essayer de comprendre au lieu d’imposer les choses. »

« J’aime les forêts pour les combinaisons de couleurs. »

« J’aime les parcs, les maisons, les oiseaux, les papillons, surtout les papillons qui volent... »

« J’aime surtout regarder la nature, regarder les arbres, les animaux. »

Sentiment positif

« Ça serait bien de faire des jardins communautaires. C’est beau, pis les gens s’aident. »

Sentiment mitigé

« Moi, je serais pour valoriser les jeunes et le futur : avoir plus d’espaces pour les jeunes, autres que l’école, pour vivre ensemble. Comme des centres jeunesse plus ouverts pour éviter les drogues. »

« Ce serait quelqu’un d’avancé dans la technologie qui pollue beaucoup, comparé à certaines grandes villes. On utilise beaucoup plus de matières premières... Nos maisons sont beaucoup trop grandes, par exemple... »

Sentiment négatif

« Le monde pense qu’ils sont obligés de prendre la voiture pour aller quelque part. Puis, je pense qui faudrait plus encourager le monde à prendre les transports en commun, puis c’est pour ça qu’on a plein de trafic. »

« Je suis pas d’accord avec les stéréotypes de genre ! »

« Le gouvernement veut fermer la piscine mais nous on veut pas. »

« Si on continue à couper les arbres, ça va augmenter les problèmes de changements climatiques, c’est grâce aux arbres que nous on a la chance d’avoir de l’oxygène et aussi, ben d’après mon opinion, tout ce qui est arbres, humains et animaux, on est tous égaux. »

Sentiment très négatif

« Si tu regardes juste à côté d’ici, tu vois de nouvelles maisons, mais si tu y penses vraiment, c’est plein d’animaux qui ont perdu leur maison... Un jour, à la télé, il y avait une ourse qui est venue en ville, car on a détruit sa maison. »

« Il faudrait faire plus de pistes et élargir les pistes cyclables, comme ça il y aurait plus de vélos et moins de voitures et moins de pollution. »

Lachine

Sentiment très positif

« Si Montréal était un personnage, il serait agréable, persévérant, accueillant, parce qu’on a accueilli beaucoup de gens, beaucoup d’immigrants. »

Sentiment positif

« J’aime bien l’eau, le lac Saint-Louis, je peux faire du canoë. »

« Si j’avais une baguette magique, je souhaiterais parler beaucoup de langues, car à Montréal on parle beaucoup de langues. »

Sentiment mitigé

« Ce qui m’énerve de Montréal, ça peut paraître bizarre, c’est le déneigement. Mais j’aime l’hiver ! »

Sentiment négatif

« Je voudrais [que] les voitures disparaissent et [que] les vélos les remplacent. »

« Moi, je déteste trois choses : 1) la pollution. Il faut utiliser la voiture JUSTE quand on en a besoin, par exemple pour aller d’un bout du monde à l’autre bout du monde. 2) La technologie : elle n’arrête pas d’avancer ! 3) Les OGM : tu ne peux pas modifier des fruits ! ! »

Sentiment très négatif

« Y’a trop de trafic ! ! Je prends beaucoup l’autoroute vers le West Island, mais avec le trafic c’est long. J’ai manqué les Géants à cause du trafic ! »

« J’aime les activités de sport mais c’est cher. Comme j’aime la gymnastique c’est cher, le patinage artistique c’est cher, le ballet c’est cher. Ma mère n’a pas beaucoup de moyens pour acheter ça. Aussi : aller manger dans les restos coûte trop cher, ma mère n’a pas les moyens. »

« [Si j’avais une baguette magique, je souhaiterais] qu’il y a plus de sécurité à l’école. Parce que il y a des élèves qui se font intimider. »

« J’aimerais ça que les enfants, pour qu’ils aient plus d’argent, fassent des petits travails comme dans des restaurants, ils pourraient aller servir le monde. »

Saint-Laurent

« Montréal, c’est un gars qui s’intéresse à la technologie en général, à l’intelligence artificielle. »

Sentiment très positif

« J’aime beaucoup le boisé sur ma rue, les voisins et j’aime Montréal parce que c’est une grande ville avec beaucoup de choses à faire. »

« Moi, j’aime tout, chaque fois que je vais à quelque part, c’est amusant. »

Sentiment positif

« Je veux que Montréal ait une place importante dans le monde, qu’elle soit bien réputée et attire les touristes. »

« Montréal, c’est un gars qui s’intéresse à la technologie en général, à l’intelligence artificielle. »

Sentiment négatif

« J’imagine Montréal comme un gars avec un chandail qui a un logo du Canadien, de l’Impact et des Alouettes. Il a des caméras de surveillance autour de sa tête. Pour la sécurité. »

Sentiment très négatif

« Moi, je voudrais que les arénas soient plus grands et [que] les vestiaires soient plus grands. »

« Je voudrais plus de patinoires parce que j’aime patiner. »

« J’aime pas la pollution, quand je marche à l’école, je vois des déchets par terre. »

« Les embouteillages. À cause de la pollution et des retards. Si on est pressés, ça nous empêche d’arriver à temps. »

Verdun

Sentiment très positif

« Avec tous ses festivals, la ville avance à une vitesse folle. »

« J’aime le fait qu’il y a plein d’activités, notamment au Vieux-Port. »

« Presque tout le monde est gentil. »

Sentiment mitigé

« J’aime le bon réseau de transport, mais il y a trop de trafic, de sorte que c’est toujours compliqué de se déplacer en voiture. Il y a trop de trafic parce que les travaux se font tous en même temps. »

« Ce serait une femme, car elle change de mood comme la température et aussi car les femmes sont plus décidées. »

« J’aimerais créer des activités pour les familles et les jeunes pour les occuper afin qu’ils ne volent pas ou ne fassent pas de graffitis, par exemple une plateforme pour le skate. »

« On devrait en faire plus d’activités comme Tours de tables. Des plus grosses, avec plus de jeunes ! »

« Il devrait y avoir plus de terrains de sport et des installations comme le bubble soccer. »

« Je voudrais que Montréal n’accepte plus les voitures. Tout serait entouré d’un parking de gazon. Il y aurait juste des transports en commun comme les bus, les tramways, le métro. Le maire s’assurerait que les gens qui n’ont pas beaucoup de sous puissent acheter les maisons à 50 % moins cher... ce serait adapté. »

Sentiment négatif

« Les autres quartiers ont plus d’espaces pour marcher. »

« Pas mal toutes les autres piscines que je vais dans les autres quartiers ont des tremplins. »

Sentiment très négatif

« Si Montréal était un personnage, ça serait un pique-bois parce qu’il y a plein de trous dans les rues. »

« Il y a moins de choses à manger parce que les magasins ferment. »

« J’aimerais un bon service médical ! »

« Il n’y a pas assez d’autobus et ils ne passent pas assez souvent. Je reste à Lachine et si je manque l’autobus, je dois attendre trente ou quarante minutes avant de le prendre. »

Côte-des-Neiges — Notre-Dame-de-Grâce

Sentiment très positif

« Si Montréal était une personne, elle serait extragentille. Quand les gens sont sans-abri, elle construirait des abris pour eux. »

« Elle serait très ouverte, multiethnique surtout. »

« Tu aimes qu’il y a plein de personnes qui viennent d’autres pays, et aussi de ton pays. »

« Quand tu arrives, les personnes sont vraiment accueillantes, c’est facile de se trouver des nouveaux amis, c’est vraiment facile. »

« J’aime beaucoup les parcs à Montréal, ce qu’on retrouve moins en Europe. Il y a des concerts gratuits, des piscines qui sont gratuites. »

Sentiment positif

« J’aime ça, manger différent. Ça me plaît, certains mets québécois. »

« Si tu es perdue tu peux demander le chemin à la police. »

« Y’a comme une ambiance différente, c’est difficile à décrire, tu ne vas pas retrouver ça ailleurs. »

Sentiment mitigé

« On pourrait rassembler les nouvelles personnes qui arrivent, pour qu’elles se sentent chez elles. On pourrait fait des trucs comme ça : on met les personnes qui viennent d’arriver et celles qui habitent déjà ici ensemble, puis on les fait parler. »

Sentiment négatif

« La plupart des personnes pauvres, j’ai appris que c’est des personnes qui viennent du Nord, qui ont travaillé fort pour essayer d’avoir une vie meilleure, c’est des autochtones en fait, mais ils arrivent là ils ne savent rien, il faudrait essayer de les orienter dans la vie. »

Sentiment très négatif

« On se plaint qu’on a besoin de plus de médecins, et on a des gens déjà formés que l’on refuse, mais tu n’as pas besoin d’un diplôme américain pour soigner un patient. Un rhume, c’est un rhume. »

« Coderre prend des décisions spontanées et irréfléchies. »

« Je construirais plus de pistes cyclables, parce qu’à Montréal il n’y en a pas beaucoup de pistes cyclables protégées avec un bon entretien de la route. Il y a des accidents sous les ponts, ça fait polémique. »

Mercier — Hochelaga-Maisonneuve

« Si Montréal était un animal, elle serait un chat parce que c’est attachant. »

Sentiment très positif

« Si Montréal était un animal, elle serait un chat parce que c’est attachant. Mes parents n’avaient pas l’intention de rester ici quand ils ont immigré, mais ils se sont attachés à la ville. Les Olympiques les ont charmés. »

« Montréal c’est un peu ça : une ville multiethnique, accueillante et jamais méchante. »

« J’aime la multiethnie, découvrir des gens de diverses croyances, pays, origines. »

Sentiment mitigé

« J’aime les musées ! J’aime les choses des vieux temps. Mais il n’y en a pas près de chez moi, c’est compliqué. »

« Je souhaiterais une place extérieure où il y aurait de la musique, de façon à créer une ambiance. »

« Je voudrais qu’on fasse plus de discussions comme aujourd’hui et qu’on nous écoute ! ! »

« Si j’étais mairesse, j’aiderais les jeunes à trouver des emplois. »

Sentiment négatif

« J’aimerais qu’il y ait plus de festivals dans les arrondissements. »

« J’aimerais que les endroits publics soient davantage éclairés. »

Sentiment très négatif

« Il y a souvent des gens dans mon quartier et dans la ruelle qui fument et prennent de la drogue. »

« On côtoie des camarades qui sont en besoin tous les jours à l’école. »

« Avant, dans les parcs, ils fournissaient du matériel (ballons, raquettes de badminton) mais maintenant il faut les amener nous-mêmes et il manque des choses, comme les filets pour le soccer... »

« Il y a des piscines qui viennent juste d’ouvrir, genre deux ans, et il y a plein de moisissures sur les côtés. »

L’Île-Bizard — Sainte-Geneviève

« Si Montréal était une personne, elle serait une personne chic. Je dis ça comme ça parce qu’ici, tout est chic ! »

Sentiment très positif

« Ici, c’est vraiment sociable et j’aime ça. »

« Si Montréal était une personne, il serait gentil avec les autres et les accueillerait chez lui s’ils en avaient besoin. »

« Si Montréal était une personne, elle serait une personne chic. Je dis ça comme ça parce qu’ici, tout est chic ! »

« Y’a toujours des activités organisées à faire dans le coin. »

Sentiment mitigé

« Pourquoi ne pas construire un autre pont ? Moi, je suis un bon artiste je veux être architecte. »

Sentiment négatif

« Si toutes les villes étaient comme ça, la Terre serait trop polluée et la Terre pourrait s’éteindre. »

« Il n’y a pas beaucoup de montagnes. Parce qu’en Iran, il y en a plein. »

Sentiment très négatif

« Il y a trop de festivals et mes parents y vont tout le temps ! Ils m’amènent tout le temps là-bas puis moi, je commence à être tanné. »

« J’ai fait des cours de natation, mais je dois toujours aller vraiment loin pis c’est vraiment plate dans ma voiture. »

« Il n’y a pas de terrains de basketball. »

« Si j’étais maire, ce que je ferais c’est mettre des magasins proches des personnes pour ne pas faire trop de transport. »

« Si j’étais maire, ce que je ferais, c’est ajouter des jeux d’eau pour les petits enfants parce qu’il y a juste la piscine pour se baigner. Il y en a, mais ils sont plus loin. »

Montréal-Nord

Sentiment très positif

« Si Montréal était une personne, il serait grand, beau parce que c’est beau ici. Il aurait les cheveux verts comme l’herbe, les yeux bleus, il dirait des mots très intelligents, je crois qu’il va être moitié noir et moitié blanc. »

Sentiment négatif

« En Algérie et au Maroc, y’a rien de mauvais. »

« Il faut juste que le gouvernement soit plus juste dans ses décisions. Il faudrait juste qu’il se concentre sur ce qui est important. La rue Papineau, ils reconstruisent, mais c’est pas nécessaire, alors que sur le boulevard Pie-IX, il y a plein de trous, puis tout ça et ils font rien. »

« J’aiderais les gens dans la rue, leur donner des maisons, des vêtements, les nourrir. Je voudrais permettre aux personnes sans-abri de rester dans les maisons vides pendant que les gens partent en vacances. »

« Il y a d’autres endroits dans Montréal-Nord qui sont plus calmes. »

Sentiment très négatif

« Il y a un gars qui est raciste, aime pas les odeurs des musulmans. »

« Il y a des gangs de rue, même mon ami il s’est déjà fait attaquer une fois. »

« On ne se sent pas en sécurité. »

« Les gangsters prennent de la drogue, moi, je n’aime pas l’odeur. Ça me dérange. »

« Moi, je trouve qu’il y a trop de bruit, surtout les soirs : il y a des ganstas... toujours de gens, des batailles, des choses comme ça. »

« Les choses que j’aime sont trop chères, comme réserver des terrains pour jouer au soccer. »

« J’aime pas quand il y a quelque chose que j’aime mais qui est trop cher. J’aime pas les maisons belles qui sont jamais dans mon budget. »

« Moi, je n’en ai pas vu des gangs de rues, mais ils font toujours du buzz. Rien n’est mis en place pour eux, c’est comme s’ils s’en foutent. »

« Ce serait une méchante personne, qui nous donne jamais à manger, parce que tout le monde veut de l’argent et il faut payer pour manger. Il tuera tout le monde. »

LaSalle

« Tout le monde est gentil. Tout le monde veut être ami avec tout le monde. »

Sentiment très positif

« J’aime La Ronde et le Vieux-Port. »

« Tout le monde est gentil. Tout le monde veut être ami avec tout le monde. »

Sentiment mitigé

« Elle serait un animal pas très fort, mais populaire. »

« Montréal est grande, tellement grande qu’elle pourrait faire peur aux autres. »

« Il y a beaucoup de choses à Montréal qui sont vraiment intéressantes... Oui c’est cher mais au moins c’est amusant. »

Sentiment négatif

« Si j’étais mairesse, je donnerais du travail aux immigrants. »

« On ne change jamais de président ! C’est tout le temps le même... Ailleurs tout le monde change ! »

« J’aimerais que le premier ministre soit plus proche de nous. »

« Il faudrait faire des activités à proximité pour que les gens prennent le temps de se connaître. Au parc les gens ne se parlent pas... »

Sentiment très négatif

« LaSalle avant il n’y avait presque personne et maintenant c’est rempli. Quand y’a personne tu peux presque aller nulle part et tu restes dans ta maison toute seule. »

« Les voisins ne sont pas gentils. Ils causent beaucoup de batailles dans le quartier. »

« Dans notre parc quand ils enlèvent les modules c’est énervant ! ! »

« Il faut en rajouter des écoles proches, pour l’instant il faut prendre des bus. »

« J’investirais dans le système d’éducation. [...] [J’apprenais] rien au primaire. »

« Les trucs de base sont trop chers pour certains. »

Ahuntsic-Cartierville

« Moi, j’aime Montréal parce que c’est jamais calme, c’est vraiment cool. Il y a beaucoup d’activités. »

Sentiment très positif

« Moi, j’aime Montréal parce que c’est jamais calme, c’est vraiment cool. Il y a beaucoup d’activités. Ça nous pousse à sortir. »

« Si Montréal était une personne, elle serait quelqu’un de rassembleur. »

« On a juste à aller dans le métro, on peut parcourir presque toute l’île. Moi, je suis fière, oui. »

« Tout le monde est amical. Même si on ne se connaît pas, on dit bonjour. C’est l’ambiance que j’aime. »

« Moi ce que j’aime, c’est les écoles, les camps de jour. Les personnes amicales qui sont gentilles avec toi pis qui te souhaitent bienvenue. Pis surtout, les affaires électroniques. »

Sentiment positif

« Je suis toujours excité quand j’ai un devoir ! »

« La bibliothèque, c’est un centre où tous les jeunes vont. C’est un endroit de rencontres. »

Sentiment mitigé

« Si c’était un humain, moitié méchant, moitié gentil parce qu’elle fait de la pollution, mais aussi, il y a des gens de Montréal qui aident pour arrêter la pollution. Aussi, il y a beaucoup de gens gentils et méchants donc ça serait une personne moitié gentille, moitié méchante. »

« Si j’étais mairesse je mettrais en place un événement rassembleur entre jeunes. De tous les quartiers. »

« Il y a beaucoup de gastronomies ici, mais les mets algériens ne sont pas très connus. »

« Si Montréal était vivante, j’aimerais qu’elle fasse la paix dans la vie. Souvent, au centre-ville on voit des gens pauvres et bah, tout à coup, j’aimerais qu’ils deviennent “normal”. »

« Montréal devrait changer et les enfants, les adultes, les pauvres, les riches auraient les mêmes droits. »

« Je souhaiterais que tout le monde soit égal dans l’argent, ait le même salaire. »

Sentiment très négatif

« L’arrivée de Trump, ça nous affecte tous. On a peur. On veut rester à Montréal parce que c’est une ville tolérante. »

Le Sud-Ouest

Sentiment posifit

« J’aime que c’est pas mal tout accessible. »

« Tous mes amis habitent près de chez moi. »

Sentiment négatif

« Je voudrais qu’on accueille plus de gens d’autres pays. »

« J’aime pas rester à la maison et des fois on reste et on n’a rien à faire, on regarde la télé et moi, j’ai envie de sortir, d’aller au parc. »

Sentiment très négatif

« L’hygiène [de la ville] n’est pas très bien entretenue. »

« J’aime pas aller travailler avec mon papa. »

« Des fois dans les ruelles, il y a des fous qui pètent leur bière et ça pollue. »

« Je voudrais plus de terrains de football en salle dans le quartier. Y’en a pas assez et, en hiver, on peut pas jouer. Je voulais apporter cette idée à la ville. »

Anjou

« Montréal c’est comme une maison, car on se sent bien à Montréal. »

Sentiment très positif

« Si Montréal était une personne, elle serait un chien parce que les chiens, ça amuse, et puis ça accompagne les gens. »

« Montréal c’est comme une maison, car on se sent bien à Montréal. »

« Je trouve ça vraiment pratique comment ils ont maximisé l’espace ici, ils ont refait des jeux, ça permet de passer plus de temps avec la famille ou avec les amis. »

Sentiment positif

« Le parc, ça nous fait développer des amitiés avec les gens qu’on croise à tous les jours. »

« J’aime le fait que dans le coin c’est relax et paisible. »

« On se dit : “C’est les adultes, tu sais, c’est eux qui décident” mais dans le fond, Montréal, c’est notre ville du futur ! »

Sentiment mitigé

« Montréal, c’est comme une voiture, parce qu’après chaque hiver on doit l’entretenir. »

Sentiment négatif

« Nous on a plein d’idées, et souvent on nous écoute pas et c’est bien d’avoir la chance de nous exprimer. »

« Les bus, je les rendrais électriques, puis quand j’aurais fini le trajet, ils se rechargeraient. »

Sentiment très négatif

« Moi au début, je n’aimais pas faire du vélo, parce qu’il n’y en avait pas assez de pistes cyclables et donc j’avais peur. »

Villeray — Saint-Michel — Parc-Extension

« Quand tu dis bonjour à quelqu’un, il va te répondre. Tu peux entamer une discussion facilement avec les gens d’ici, ils sont très gentils. »

Sentiment très positif

« Dans mon coin c’est tranquille et je me sens en sécurité. »

« Quand tu dis bonjour à quelqu’un, il va te répondre. Tu peux entamer une discussion facilement avec les gens d’ici, ils sont très gentils. Aussi, il y a moins de pollution que dans mon pays, la Tunisie. »

Sentiment mitigé

« Mon vœu serait de mettre les bonnes personnes dans un groupe et les autres, qu’ils s’en aillent quelque part d’autre, parce que Montréal c’est une bonne ville et j’aimerais qu’elle le reste. »

Sentiment négatif

« Pour les voitures électriques, on pourrait faire du troc au lieu de l’argent comme ça, ça coûte moins cher. »

Sentiment très négatif

« J’aimerais changer les règles de l’école pour avoir plus de liberté. J’aimerais pouvoir amener des chips à l’école. »

« Il y a le vol de bicyclettes vraiment beaucoup dans mon quartier. »

« Le parc Iberville, il est mal entretenu. »

« Au parc René-Goupil, il y a des gangs qui frappent tout le monde. On n’est pas en sécurité là-bas. »

« Mon vœu serait d’avoir plus de sécurité dans les parcs pour bien se sentir. Pour ne pas se faire frapper, pour ne pas se faire voler. »

Saint-Léonard

« J’aime les gens qui sont polis, gentils et disent bonjour et merci... »

Sentiment très positif

« Si Montréal était un personnage, elle serait une personne populaire, unique, intelligente, qui n’abandonne pas ses amis. »

« Moi, ce que j’aime ici, c’est qu’il y a beaucoup de... cultures différentes, il y a des personnes qui viennent de différents pays, pas comme d’autres pays au Canada. »

« J’aime les gens qui sont polis, gentils et disent bonjour et merci... C’est pas comme ça dans toutes les villes. »

Sentiment positif

« J’aime les transports en commun qui sont très organisés. »

Sentiment mitigé

« Ça n’arrive pas tous les jours de parler de choses qu’on aime, de choses qu’on n’aime pas, de choses qu’on aimerait avoir. Il n’y a pas toujours des gens à écouter. »

Sentiment négatif

« Je souhaite que les personnes soient plus ouvertes d’esprit. »

« Je souhaite qu’on n’ait pas des centres d’amusement à deux heures de chez nous. »

« Si Montréal était un personnage, il nettoierait un peu plus les parcs parce qu’il y a beaucoup de saletés. »

Sentiment très négatif

« Si la ville était une personne, elle gaspillerait beaucoup son argent pour des choses inutiles. Ils repartent plein de choses, mais ils oublient toujours les rues. »

« Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de pistes cyclables à Montréal et je trouve qu’il y a trop de voitures. »

« Je voudrais que Donald Trump n’existe plus. »

Le Plateau-Mont-Royal

Sentiment très positif

« J’aime vraiment tout de Montréal pour de vrai ! »

« Il y en a trois [parcs] et des centres de loisirs, à côté de chez moi. »

« J’aime le fait que les gens utilisent les vélos dans mon quartier. »

« J’aime beaucoup jouer dans la ruelle, rencontrer le voisinage. »

« Moi, avec mon école, on va souvent sur le mont Royal, puis au parc Jean-Drapeau aussi. Ce n’est pas rare. »

« Il y a beaucoup d’écoles près de chez nous. »

Sentiment positif

« Quand tu connais bien les stations d’autobus, eh bien, tu peux aller partout. »

Sentiment négatif

« Mettre des sortes de petites poubelles dans les bus, pour que les gens puissent dire : “Ah tiens ! Je vais jeter ça là.” »

« J’aiderais les bélugas, qui sont en voie d’extinction... »

« Si j’étais mairesse, j’aimerais faire des bacs de compost pour que tout le monde viennent porter des déchets pour faire de l’engrais. »

Sentiment très négatif

« Je trouve que les graff’ devraient arrêter, c’est laid. »

« J’aimerais avoir une maison aussi, je suis en appartement et c’est petit... »

« Il y a des parents, quand ils arrivent à l’école et écrasent leurs cigarettes par terre avec leur pied et ce n’est pas très cool. »

Ville-Marie

« J’habite à un endroit où tout est près. »

Sentiment très positif

« Si Montréal était un personnage, elle serait quelqu’un à ne pas rire des gens quand ils sont comme bizarres ou qu’ils crient dans la rue. »

« J’habite à un endroit où tout est près. »

« J’aime ça qu’on peut marcher à des endroits. C’est vraiment proche. On n’a pas besoin de prendre la voiture. On peut aller en métro et en autobus. Aux États-Unis, tout est loin alors il faut toujours prendre la voiture. »

« Montréal, ça sent bon et c’est moins pollué que la Chine. Il y a plus de parcs où qu’on peut se promener et des transports en commun. »

Sentiment positif

« Montréal est respectueuse, comme elles ont dit, parce que les gens ici, ça ne dépend pas de leurs origines ou de quoi ils ont l’air. Ils sont quand même respectés. »

Sentiment mitigé

« Je souhaiterais plus de rues piétonnes comme la rue Sainte-Catherine. »

Sentiment négatif

« Je propose, pour freiner la surpopulation, que si tu n’as pas cette somme d’argent tu ne peux pas avoir d’enfants. Tu ne seras pas capable de les éduquer. »

« J’aimerais ça que dans les places publiques, il y ait moins de personnes qui fument parce que quand j’y vais, je retiens toujours mon souffle pour rentrer. Puis, on dit aussi que la fumée c’est pas bon pour la santé. »

« En rapport aux travaux. J’autoriserais à faire les travaux, mais à utiliser des matériaux plus résistants et plus endurants et non pas à chaque année refaire, refaire, refaire. Les matériaux de moins bonne qualité, c’est moins cher, mais comme ce n’est pas de très bonne qualité, ça ne dure pas. À la fin, ça coûte plus d’argent. »

Sentiment très négatif

« Ça m’énerve parce qu’il y a plein de gens drogués proches de la grosse bibliothèque chez moi. Ça m’énerve tellement qu’il y a tous ces gens-là comme ça. »

« Si Montréal était un personnage, elle serait un junkie qui “coupe” tout le monde. »

Mays Chami détient un bac en génie chimique avec une mineure en sociologie et religion. Elle a grandi au Moyen-Orient et a vécu dans cinq pays différents. Passionnée de découvertes, elle passe son temps libre à pratiquer la danse et à se dévouer à plusieurs initiatives communautaires. Ses articles ont déjà été publiés dans le Canadian University Press.